Le Mag de la Gastronomie à la Francaise

Le magazine gastronomique

La culture gastronomique française

Existe t-il une cuisine qui a plus influencé la table du monde que la cuisine française… La réponse est non. Pour les Français, la nourriture occupe une place primordiale tant dans leur culture que dans leur vie quotidienne, ils s’assoient à table pendant des heures, ils recherchent la sophistication, et la cuisine elle-même est un art raffiné. Cependant, la cuisine française, qui, comme toutes les cuisines, est basée sur les ingrédients produits et fournis par le terroir, est née et a évolué grâce à ses célèbres chefs qui n’ont pas hésité à mourir pour leur travail. Le premier « martyr » de la cuisine française, qui n’est pas seulement un art mais aussi une science, fut François Vatel, cuisinier à la cour de Louis XIV. La vie de Vatel a fait l’objet d’un film il y a quelques années, avec Uma Thurman et Gérard Depardieu : un amoureux de la cuisine lui-même – et un maître cuisinier, vigneron et buveur qui a même fait publier ses recettes dans un livre.

La naissance de la cuisine Francaise

La naissance de la cuisine française remonte toutefois à environ un siècle avant Vatel. Puis, Catherine de Médicis arrive à la cour de France en tant qu’épouse d’Henri II. Son entourage comprenait des cuisiniers florentins de l’école de la Renaissance, qui ont introduit de nouvelles manières dans la cuisine de la cour : des plats mieux présentés, de nouveaux ingrédients et de nouvelles saveurs. Cependant, la haute cuisine ne quittera les cours royales qu’après la Révolution française, pour être transmise en principe à la haute bourgeoisie. C’est alors que plusieurs cuisiniers qui avaient d’abord sauvé leur tête ont quitté les cours de la noblesse et, en plus des maisons de la nouvelle bourgeoisie, ont ouvert des restaurants, faisant connaître leur art au plus grand nombre.

La tradition culinaire à la Francaise

La tradition culinaire de la France, en revanche, nous l’avons dit : elle a influencé la cuisine du monde entier plus que toute autre. Pensez aux termes les plus simples, les plus simples associés à la nourriture qui proviennent de la langue française : Tomate, safran, herbes, ail et oignon , nous disons croissants dans le monde entier et nous voulons dire la même chose, nous goûtons diverses sauces dont l’acte de naissance a été signé dans une cuisine française et nous mettons sur notre table des produits qui sont des marques de fabrique de la cuisine et du pays.

Le Roquefort

Le célèbre fromage portant le nom du seul endroit qui a le droit de le produire, Roquefort sur Soulzon, dans le sud de la France. Le roquefort n’est qu’un des 350 fromages français, on disait autrefois qu’il y avait un fromage différent pour chaque jour de l’année, mais je suppose qu’il y a un surplus de… fromage. Les habitants de Roquefort ont le privilège de la production exclusive du fromage depuis le 15e siècle, lorsque Charles VI le leur a accordé, et en 1925, il a été le premier produit français à obtenir une appellation d’origine (nous avons encore du mal avec notre feta…) Roquefort est en fait une région aride et les agriculteurs locaux élèvent des moutons, qui se contentent de se nourrir d’herbes et d’arbustes aromatiques. Le fromage est caillé et affiné dans des grottes souterraines de la région. Là, grâce aux conditions particulières de température et d’humidité, le fromage est « attaqué » par le champignon Penicillium roqueforti, qui produit le tissu bleu sur la chair. Les caves de Roquefort produisent plus de 6 millions de plaques de fromage par an. Oui, il y a beaucoup de fromages bleus sur le marché  par analogie avec la feta, nous dirions le fromage blanc du Danemark, la différence est folle ! Détail : Les Français servent le fromage après le plat principal ou même en dessert.

La France offre du champagne et des vins excellents

Outre ses centaines de fromages, la France offre au monde du champagne et d’innombrables vins excellents, ayant réussi à les commercialiser de manière unique au reste du monde, tandis que les cépages français sont cultivés dans le monde entier. Le sens des affaires des Français a créé un véritable buzz, même autour de leur vin, qui n’est sans doute pas meilleur. La France a appris au monde le mot « nouveau » et le slogan Le Beaujolais Nouveau est arrivé ! Chaque troisième jeudi de novembre un slogan pour célébrer et consommer le vin frais des vignerons français, qui est mis en bouteille très rapidement et a un cycle de vie court, puisque le principal objectif de sa mise sur le marché très tôt après la vinification est de faire rentrer rapidement de l’argent dans les caisses des vignerons et de couvrir leurs dépenses pour l’année. À cela s’ajoute l’œnotourisme organisé, les visites guidées et les festivals qui donnent un grand coup de pouce au tourisme en France.

La cuisine est un art et une science

Les Français ont été parmi les premiers à reconnaître dans leur conscience publique que la cuisine est un art et une science et que l’on peut faire une grande carrière dans la cuisine. Mais ils avaient aussi d’excellents ingrédients avec lesquels travailler. Paris est peut-être encore la capitale culinaire, mais la cuisine française varie d’une région à l’autre et certaines d’entre elles s’imposent comme chefs de file grâce à leurs ingrédients particuliers ; dans certains cas, elles les ont acquis par… accident. Par exemple, la région du Périgord, dans le sud-ouest de la France, est mondialement connue pour ses truffes noires, mais aussi pour les confitures et le foie gras fabriqués par ses habitants. Dans les années 1870, les viticulteurs de la région ont été contraints d’arracher leurs vignobles à la suite d’une épidémie de phylloxéra. Ils ont planté des chênes sur le terrain désormais nu, sur les racines desquels s’est développé le précieux champignon de la truffe noire. La truffe, ce précieux champignon souterrain, est appelée « le don des cochons » : les cochons sentaient les champignons sur le sol et creusaient pour les manger. L’accident dans les vignobles, cependant, a mis Périgor sur la carte gastronomique mondiale avec la truffe noire. Parmi les célèbres amateurs de truffes du Périgord figure le compositeur d’opéra Joakino Rossini, qui a créé un plat digne de sa propre renommée, le tournedos Rossini, qui est un filet accompagné d’une sauce riche en truffe noire.

La cuisine provençale

La cuisine française est généralement une cuisine grasse, puisque la mayonnaise au beurre est largement utilisée, et ce sont les Français qui ont appris au monde l’utilisation d’ingrédients tels que la crème, tant en cuisine qu’en pâtisserie. La cuisine provençale présente des caractéristiques plus méditerranéennes, a des influences directes de l’Italie et est moins complexe que la cuisine du nord de la France. Les sauces provençales (les sauces en général sont un élément clé de la cuisine française) ne sont pas aussi crémeuses et font appel à l’huile d’olive plutôt qu’au beurre, et sont servies avec des légumes crus ou du pain brûlé. La cuisine provençale, riche des légumes qui y sont produits, a donné au monde le célèbre cousin de notre brioche, la ratatouille, qui a pour élément clé mon légume préféré, l’aubergine, et ne comprend pas de pomme de terre, comme nous en mettons dans notre brioche. Les Français nous ont donné encore plus à tel point qu’ils sont maintenant passés dans notre propre tradition culinaire et perdent leurs racines ; pensez par exemple au cocktail de vin ou à la béchamel que nous utilisons généralement dans la moussaka. Après tout, nous l’avons déjà dit : L’histoire du monde est écrite par les mouvements de populations pour diverses raisons,  guerres, conditions climatiques, migrations économiques. Il en va de même pour l’histoire de notre alimentation, qui détermine ce qui se retrouve à chaque fois sur la table du monde.